Livre d'or

2 message(s) dans le livre d'or

belluz Patricia Le 28/12/2011

J'ai effectué le stage fin septembre 2011 et cela m'a été très bénéfique et je souhaité vous faire partager mon ressenti :
Voici un petit condensé de notre stage à Neauphle-Le-Vieux qui s’est déroulé du Samedi 14 heures à Dimanche 18 heures, dans la bonne humeur et en toute simplicité.

Tout d’abord, ce week-end de travail a ouvert des portes et sera bénéfique pour l’avenir de la chorale.

C’est-à-dire, mieux se connaître, souder le groupe en partageant et en prenant le temps notamment sur les techniques de respiration et vocale.

Nous avons appris, deux nouveaux chants et ainsi commencer un nouvel apprentissage du répertoire commun.

Nous avons travaillé l’expression scénique, travaillé l’écoute en interprétant des chansons en cohésion avec le groupe. Par ailleurs, François a insisté sur le fait qu’il était important de savoir sa chanson pour permettre de se déplacer, sans avoir à regarder sa partition.

François nous a demandé de réfléchir sur ce que nous pourrions chanter, soit individuellement ou en groupe, selon notre libre choix.
François nous a aidé accompagné du piano.
Donc, quelques groupes se sont composés, altis, Basse, Ténor et Sopranes autour de quelques chansons, La cane de Jeanne, Sarabande, revenir à Montréal entre autre.

Nous avons aussi approché quelques techniques pour pouvoir bien chanter :

- Réveil du corps
- Réveil vocale
- La respiration
- L’Expression scénique
- Timbre de voix
- Pose de la voix
- Interprétation
- Improvisation

Nous avons abordés tous ces points que nous avons mis en application tous ensemble.

Ensuite, nous avons chanté Samedi soir à l’extérieur à plusieurs endroits pour entendre la résonnance du chant basé essentiellement sur l’écoute.

Enfin, nous espérons mettre à profit cette expérience pour nos prochains concerts mais bien sûr à reproduire tous les mardis.

Ce week-end a été riche d’enseignement, d’apprentissage. C’est un travail à renouveler, si c’est possible.

Nous étions beaucoup plus disponibles pour travailler dans le cadre d'un week-end, par rapport au mardi soir, où la plupart d'entre nous avons une journée de travail derrière nous, et certains une autre les attendant le lendemain et où la fatigue se fait sentir le soir. Cette disponibilité nous a permis d'enchaîner environ 13 heures de chant sans saturation durant ce WE.

Merci à François pour son investissement et son professionnalisme qu’il sait faire partager à tous.

Cordialement

Patricia



Patricia

Anne Le 08/07/2011

J'aurais voulu être une artiste !!!


j'aurais voulu être une artiste ou réflexions d’une débutante sur un an de théâtre en rond

J‘aurais voulu être une artiiiiste !!!!
Cette rengaine a résonné en moi depuis ma plus tendre enfance. cependant, de longues et studieuses études scientifiques m’avaient quelque peu éloignées de cette vocation, jusqu’à ce que 1 déménagement et 2 enfants plus tard, je décide avec ma copine Jacqueline de tenter une 2eme carrière artistique en prospectant les clubs théâtre de la région fresnoise dés la rentrée 2003.

J’y allais confiante et motivée ; je chantais plutôt bien sous ma douche et ailleurs et un public amical m’avais toujours encouragée à m’adonner à une activité théâtrale devant mes pitreries quasi systématiques. La rencontre avec Nicolas, Ronan et François, leur approche, leur parcours respectifs et leur diversité m’avait déjà séduite, la découverte du chapiteau du théâtre en rond acheva de me conquérir et je m’inscrivis ravie à ces cours de théâtre destinés à assouvir mon rêve.

Alors que les reality show télévisuels nous abreuvent quotidiennement de stars fabriquées le temps d’une émission, je découvris rapidement l’étrangeté de l’apprentissage théâtral !

Au menu : séances massages au demeurant fort agréables, mais un peu déroutantes pour les novices que nous étions !!

lancer de sons et d’objets imaginaires de partenaires en partenaires !

massage de l’apophyse zygomatique et du petit trou qui se trouve, vous savez, juste entre l’oreille et le haut de la mâchoire inférieure ! très important pour ou réflexions d’une débutante sur un an de théâtre en ronddétendre les artistes !…

jeu de statue, jeu de masques, déplacement dans le rond etc…. Etais je au théâtre ou dans une secte étrange ? Il allait falloir quelques semaines, voire quelques mois pour rassembler les pièces du puzzle. Puis vint rapidement le plus déroutant pour les adultes complexés que nous étions : les IMPROVISATIONS !!!! Ce sera pour l’artiste en herbe que je croyais être la révélation d’une véritable école de l’HUMILITE. Difficile en effet d’imaginer l’énergie et la disponibilité d’esprit nécessaires, pour, après une dure journée de labeur, être capable en quelques minutes de :

décompresser

faire le vide

se concentrer

trouver l’énergie d’aller sur scène

Une anecdote très révélatrice de l’ampleur du travail à accomplir pour prétendre devenir un minuscule artiste est intervenue au bout de quelques séances. Le jeu consistait à mimer sur le champs une notion abstraite glissée à l’oreille par Ronan. Lorsque Ronan me souffla insidieusement " la loyauté ", je me retrouvais sur scène, en, proie à un blocage complet, palpitant à 140, mains moites et gros malaise !! Dommage pour une activité détente !!! Le spectacle de Noël, réunissant tous les ateliers, adultes, ados et enfants a été révélateur. Les enfants et ados réussissaient là où nous échouions. Les ados étaient à mes yeux excellents et les enfants libres et imaginatifs. Il fallait donc laisser au vestiaire nos a priori et nos blocages d’adulte, pour redevenir tout petit, l’esprit libre et fantaisiste pour oser se lancer et expérimenter sans gène et sans honte les exercices proposés !

Cette année de théâtre a été riche d’apprentissage et d’émotion par rapport au groupe en général, et à soi même en particulier. Apprentissage d’abord car séance après séances, nous avons appris à inventer, imaginer (très difficile pour les " grands " que nous sommes !), bouger, écouter, se taire (ne pas meubler systématiquement par la parole !!), mais s’exprimer différemment au moyen de l’écoute, du corps, de la musique, des costumes, des masques, du mime. Année riche car multidisciplinaire, la notion même de théâtre en rond impliquant non pas seulement l’acteur (qui peut même devenir secondaire), mais aussi le conteur et le musicien, permettant à chacun de pouvoir s’exprimer dans ses domaines de sensibilités privilégiés. Emotion aussi, car dans ce groupe principalement féminin et novice, la confiance et l’amitié s’est renforcée au fil du temps, permettant de dépasser ses propres limites, ses appréhensions et ses blocages. Emotion encore quand grâce à la gentillesse et à la disponibilité infinie de nos 3 maîtres, nous avons pu nous produire sur une scène en créant un petit spectacle tiré d’une nouvelle de Werber. Là encore, beaucoup de larmes, de joie et de doutes dans la préparation de ce spectacle dont les moments les plus fort relèvent presque du domaine de l’intime et que je ne dévoilerai pas ici !!!!!

Bref, j’aurai voulue être une artiste, je suis venue, j’ai vu mais je n’ai pas vaincu !!!.

Il reste beaucoup de travail !!!! Plusieurs années seront sans doute nécessaires pour approcher modestement l’art théâtral mais je ne désespère pas d’y parvenir un jour.

A bientôt je l’espère, pour vous relater l’état de mes progrès, dans un 2eme volet de ce petit journal de bord.

Témoignage apporté en novembre 2010

Écrire un message sur le livre d'or

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site